Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

  • Contact
  • Don en ligne
  • Horaires des messes
Newsletter
Don en ligne

Soutenez votre communauté

Faites un don

Horaires des messes

Retrouvez tous les horaires des messes

Messes.info

Nous contacter
Veuillez saisir votre nom complet
(Requis)
Veuillez saisir votre adresse courriel
(Requis)
(Requis)
Veuillez saisir le message que vous souhaitez envoyer.
Ou recherchez une personne dans l'annuaire du diocèse
Ou par téléphone : 03 84 21 67 67

Doyenné de Belfort

Les 9 communes sont regroupées en 5 ensembles de paroisses avec 14 lieux de culte et sont accompagnées par 7 prêtres.

Le doyen est le père Pierre GUIGON.
 

Presque exclusivement urbain, le plus petit doyenné du diocèse - 41 km² - en est aussi le deuxième par la population. Il compte 69.856 habitants.

Une population en légère augmentation depuis 1990, mais qui se renouvelle vite : plus du tiers de " nouveaux " en 9 ans. 
L'ensemble du doyenné recouvre des réalités très diverses : Centre ville, quartiers populaires (Glacis, Résidences, Arsot), bourgs périphériques (Offemont, Vétrigne). 
La grande période de construction de logements est désormais achevée. C'est entre 1949 et 1975 qu'on a le plus bâti, Près de la moitié des appartements en immeuble collectif datent de cette période.
Beaucoup de personnes seules : plus d'une sur six. (37% des ménages). La présence étudiante est importante, avec 6000 lycéens et quelque 2000 étudiants. Un adulte sur 10 a fait des études supérieures. 
La population étrangère - près de 8% de la population - présente une concentration très forte dans certains quartiers : Les Glacis du Château et surtout les Résidences, et, sur la commune d'Offemont, le quartier de l'Arsot.

Parmi les 26.900 personnes de la population active, 72% travaille dans le secteur tertiaire, 15% sont recensées " Cadres, professions intellectuelles supérieures ". Quant à la fonction publique, à elle seule, elle occupe près d'un actif sur cinq. 
Bien sûr, ces actifs n'ont pas tous leur emploi dans le doyenné et plus de 1500 d'entre eux travaillent à Montbéliard-Sochaux. Mais avec ceux qui viennent de l'extérieur travailler à Belfort, le bilan pour le doyenné est largement positif. 

Sur le plan industriel, on note en particulier les entreprises du site Alstom. Mais le secteur secondaire (industrie et construction) a vu ses effectifs passer de 37% des actifs en 1990 à 27% en1999. (Données INSEE RP 99). 

La vie à Belfort est marquée par une importante présence du secteur public, avec la Ville, le Centre Hospitalier Régional, les services d'état. Une présence militaire professionnelle y reste importante (35ème R.I.). 

Historique : C'est en 1307 que la ville de Belfort obtint sa charte de franchise de Renaud de Bourgogne. 
Ce qui lui donna son essor en activités et population fut la guerre de 1870 et le repli consécutif d'entreprises alsaciennes, dont la Société Alsacienne de Construction Mécaniques (futur ALSTOM). En 1866, Belfort comptait 8400 habitants, en 1886, 22.211. Centre administratif du " Territoire de Belfort ", Belfort n'est devenue préfecture que le 11 mars 1922.

 

Tous les dimanches à 11h à Saint Joseph et 10h à la Cathédrale.  

Légende carte