Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

  • Contact
  • Don en ligne
  • Horaires des messes
Newsletter
Don en ligne

Soutenez votre communauté

Faites un don

Horaires des messes

Retrouvez tous les horaires des messes

Messes.info

Nous contacter
Veuillez saisir votre nom complet
(Requis)
Veuillez saisir votre adresse courriel
(Requis)
(Requis)
Veuillez saisir le message que vous souhaitez envoyer.
Ou recherchez une personne dans l'annuaire du diocèse
Ou par téléphone : 03 84 21 67 67

Doyenné Charmont-Montbéliard

Les 20 communes sont regroupées en 5 ensembles de paroisses avec 22 lieux de culte et sont accompagnées par 6 prêtres.


Le doyen est le père Jean FAYE.

Avec ses 98 km², le petit doyenné de Montbéliard compte 69.754 habitants, pour un ensemble de 20 communes, dont 27.570 habitants pour Montbéliard. Toutes appartiennent à la Communauté d'Agglomération du Pays de Montbéliard, qui d'ailleurs déborde largement les limites du doyenné. 

Une agglomération organisée toute entière autour de l'usine Peugeot-Sochaux, essentielle à l'économie du pays de Montbéliard et qui depuis 1930 a polarisé toute l'activité industrielle du Pays. 
Une population qui diminue et vieillit. Le doyenné a perdu plus de 11.000 habitants entre 1982 et 1999. Sont particulièrement touchées pour la dernière décennie les communes de Bethoncourt, Grand Charmont, Bavans et Montbéliard.

Le paysage, majoritairement urbain, présente cependant une grande variété, entre les centres ville, les quartiers anciens, les grands ensembles et les communes du type bourg ou village. La population étrangères a fortement diminuée : - ils étaient 15300 en 1982 et n'étaient plus que 6900 en 1999.

Les restructurations industrielles et l'évolution des techniques sont évidemment pour quelque chose dans l'évolution démographique.. La population ouvrière est importante : 37% des actifs. Mais plus d'un actif sur dix est recensé comme " " Cadres professions intellectuelles supérieures ". La population active résidant sur place compte 27.600 travailleurs, alors que le nombre d'emplois et d'environ 40.000. On vient de loin travailler à Montbéliard-Sochaux. 
En dix ans, le secteur secondaire (42% des actifs résidant en 1999) a perdu 3200 emplois, non compensés par l'accroissement du secteur tertiaire : +2000 emplois. Le taux d'emploi féminin, en progression, reste nettement inférieur à la moyenne dans le diocèse. 
Avec 3000 lycéens et des établissements d'enseignements supérieur groupant près de 1400 étudiants, Montbéliard prend depuis peu une certaine importance du point de vue universitaire. L'Eglise protestante est très présente en milieu urbain avec ses lieux de culte et ses communautés de prière. Héritage d'un passé original : la ville de Montbéliard, avec son château bâti sur un éperon rocheux entre Lizaine et Allan, est entrée en 1407, par le mariage de la princesse Henriette, dans le domaine des Princes de Wurtemberg. Sous leur influence la Réforme protestante s'y est implantée profondément dès le milieu du XVIème siècle. Le catholicisme n'y a repris pied que trois cents ans plus tard, avec le développement économique et l'arrivée de nouvelles populations. L'église de Saint-Maimbouf s'est construite entre 1850 et 1875, les autres églises sont bien plus récentes. 
A Montbéliard, à côté de la présence des paroisses, existe la maison des œuvres et la librairie œcuménique de Espace-Siloë. 
Un conseil de doyenné composé de laïcs et de prêtres de l'ensemble des secteurs, ainsi que des représentants des services et des mouvements, s'efforce de donner un peu de souffle pour l'annonce de l'Évangile. 
L'ensemble des services et mouvements ont leur place dans le doyenné.

Légende carte