Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

menu
  • Contact
  • Don en ligne
  • Horaires des messes
Newsletter
Don en ligne

Soutenez votre communauté

Faites un don

Horaires des messes

Retrouvez tous les horaires des messes

Messes.info

Nous contacter
Veuillez saisir votre nom complet
(Requis)
Veuillez saisir votre adresse courriel
(Requis)
(Requis)
Veuillez saisir le message que vous souhaitez envoyer.
Ou recherchez une personne dans l'annuaire du diocèse
Ou par téléphone : 03 84 21 67 67
Nous contacter
Veuillez saisir votre nom complet
(Requis)
Veuillez saisir votre adresse courriel
(Requis)
(Requis)
Veuillez saisir le message que vous souhaitez envoyer.
Ou recherchez une personne dans l'annuaire du diocèse
Ou par téléphone : 03 84 23 80 11
Horaires des messes

Retrouvez tous les horaires des messes

Messes.info

Mots d'accueil 3° dimanche de l'Avent

Mot d'accueil pour le troisième dimanche de l'avent 2017,

l'HUILE (un des quatre signes du baptême) qualifie le CHRIST

Bienvenue à vous tous en ce troisième dimanche de l'avent où nous allumons la troisième bougie sur notre couronne, une couronne qui peut être reliée à l'une des sept promesses faites par l'ange de l'apocalypse  : reste fidèle jusqu'à la mort et je te donnerai la couronne de vie.AP 2,10

Préparant pour le partager, ce mot d'accueil, j'ai éprouvé que nous de Marie d'Espérance étions particulièrement bénis. Nous avions inversé les quatre signes du baptême, préférant anticiper la lumière, plus simple à évoquer avec les petits enfants venus dimanche dernier à Reppe et parler aujourd'hui de l'huile. Or ce que nous n'avions pas concerté est cependant pleinement réalisé. La liturgie de ce dimanche est comme un sourire à ce choix. Centrale sur ce chemin vers Noël y est l'annonce de celui qui a reçu l'onction, (Isaïe 61) c'est à dire la consécration par l'huile sainte, celui que nos cantiques d'Avent appellent, selon l'hébreu, le Messie, et que la langue grecque nomme Christ. Deux mots de même sens venus sur ce chemin du désir d'être sauvés, nous rappeler que notre nom de chrétien évoque cette onction par l'huile. Nous chrétiens, de par notre baptême et notre nom-même, non seulement avons une étoile au front mais c'est une étoile d'huile, l'huile de l'onction qui vient du Seigneur.

Or justement commencent aussi en ce dimanche 17 décembre les sept grandes invocations où la liturgie exprime solenellement notre attente du Dieu qui va s'incarner à Noël.On les appelle les sept grandes Ô, à cause de cet Ô qui lance chacune sur les eaux de la parole. Or celle du jour commence ainsi : Ô Sagesse de la bouche du Très Haut, toi qui régis l'univers avec force et douceur. Nul besoin de chercher plus loin le sens symbolique de cette huile de l'Onction, de cette huile du Christ : elle est force et douceur et même on peut le dire ainsi, elle est la force des doux.

Brodons un instant, sur ce thème de l'huile, les points du tige d'une méditation que chacun pourra continuer par lui-même (et le feuillet distribué à la sortie peut y être une petite aide). L'huile est à la fois liée à l'eau parce qu'elle coule et au feu parce qu'elle brûle. Mais quand les eaux sont démontées la mer d'huile exprime la douceur revenue. Et quand le feu consume et détruit, l'huile est un baume qui répare et adoucit. Sur les plaies de l'homme blessé le bon samaritain ( LUC 10) verse le vin qui assainit et l'huile qui calme la brûlure. Les vierges sages savent garder l'huile qui tiendra leur lampe allumée au retour de l'époux. (LUC 12) Et dans le cantique des cantiques cette huile désigne les liqueurs amoureuses de la bien-aimée : elle dégoutte de mes mains et de mes doigts sur la poignée du verrou. CT 5, 5 Après Noël les mages apporteront l'or, l'encens et la myrrhe ( Matthieu 2) qui est une huile parfumée. Elle est aussi l'apanage de Marie-Madeleine : son nard répandu sur les pieds de Jésus est une huile amoureuse. (LUC 7) La même qui sera portée par les femmes myrrhophores au tombeau de Jésus le matin de Pâques. (MARC 16) Grâce à cette huile aux aromates qu'elles viennent répandre et donner, grâce à leur force et douceur elles seront les premières à connaître la résurrection. Le psaume 103 cite les trois grandes bénédictions du Seigneur à l'homme travailleur  : De la terre il tire le pain, et le vin qui réjouit le coeur de l'homme, l'huile qui adoucit son visage. Belle trinité et on peut dire que le PAIN est lié au Père, le VIN est lié au Fils et l'HUILE est liée à l'ESPRIT. Oui garder le lien avec l'Esprit adoucit les traits du visage. Aussi l'huile est-elle le signe donné aux confirmés.

Et pour finir mes frères et rendre la parole à la liturgie, laissons couler avec les mots du psaume 132 la très simple, la très douce, la très merveilleuse huile de la fraternité  : Qu'il est bon, qu'il est doux pour des frères de vivre ensemble et d'être unis. C'est comme une huile précieuse, un parfum qui descend sur la barbe, la barbe d'Aaron.

C'est de cette huile que Donatien va tout à l'heure nous signer, elle est l'huile des baptisés et l'huile des catéchumènes. Qu'elle donne à chacun Force et Douceur.

 

Voici encore sur ce chemin de l'huile quelques références glanées dans les psaumes,et cette fois aussi dans quelques autres textes bibliques significatifs. Douceur et Force soient avec toi Lecteur.

PS 22, 5 Tu parfumes ma tête d'une huile vivifiante. C'est un des versets du psaume du Bon Berger. En Afrique j'ai vu cette huile vivifiante entre les mains de mamans africaines qui en enduisaient avec force et douceur le corps de leur petit, visiblement bienheureux.

PS 44,8 Ton Dieu t'a consacré, toi son Messie de l'huile d'exultation. Ce baume de la force douce est celui de notre Christ-Roi. Longtemps furent aussi consacrés les rois de France, fille aînée de l'Eglise.

PS 88, 21 J'ai trouvé David, mon serviteur, je l'ai consacré avec mon huile sainte. L'onction de David par Samuel est un beau récit. Il est simple berger, le petit dernier, le huitième fils de Jessé et pourtant, malgré l'apparence plus solide de ses grands frères, c'est lui que Dieu choisit pour recevoir l'huile des rois.

PS 91,11 Tu me donnes la fougue du taureau, tu me baignes d'huile nouvelle. Cette force du taureau que donne l'huile de YHWH, c'est celle de l'évangéliste Luc dont le taureau est l'animal biblique. Or Luc est l'apôtre de la miséricorde, celui qui raconte le fils prodigue. La fougue du taureau conduit à la douceur de la femme aimante et repentie qui baigne les pieds de Jésus de larmes et d'huile parfumée. (Autre scène de l'évangile de Luc)

PS 103, 13-15 La terre se rassasie du fruit de ses oeuvres. Tu fais pousser les prairies pour les troupeaux et les champs pour l'homme qui travaille. De la terre il tire son pain, le vin qui réjouit le coeur de l'homme, l'huile qui adoucit son visage. J'aime retrouver dans cette trinité agricole, trois symboles associant au Père, qui le donne dans le Notre-Père, le PAIN, au Fils, qui le transforme en son sang, le VIN, et à L'Esprit, dont l'onction est un baume de force et douceur, l'HUILE

PS 108, 18 Il a revêtu comme un manteau la malédiction. Qu'elle entre en lui comme de l'eau, comme de l'huile dans ses os. Les psaumes dépeignent les Méchants auxquels s'opposent les Justes. Malédiction pour les uns, bénédiction pour les autres. Alors l'huile qui imprègne tout en profondeur exprime à quel point notre conduite, injuste ou juste, affecte nos tréfonds. La douceur que nous faisons régner dans les relations humaines, comme on huile une porte qui grince, elle aussi comme une huile descend jusqu'à nos os.

PS 132, 1-2 Qu'il est bon, qu'il est doux pour des frères de demeurer ensemble et d'être unis. C'est comme une huile précieuse, un parfum sur la tête, qui descend sur la barbe, la barbe d'Aaron. La légendaire barbe du Père Noël pourrait se rattacher à cette douceur dont nous avons l'espérance qu'elle règne dans nos familles à Noël et dans tous les foyers du monde.

Dans les deux versets suivans l'huile est sous-entendue  :

PS 127,3 Ta femme sera dans ta maison comme une vigne généreuse, tes fils autour de la table comme des plants d'olivier. L'épouse du Juste lui donne l'ivresse amoureuse, comme le vin elle réjouit le coeur de l'homme. Ses fils lui donnent le fruit de l'olivier dont on presse l'huile qui procure vigueur et chaleur. La bénédiction des fils, force et douceur de nos âges mûrs, chair de notre chair, liée à notre intimité, s'exprime avec l'huile.

PS 131,17 Je ferai germer la force de David, pour mon Messie j'ai allumé une lampe. Cette lampe de celui qui a reçu l'onction ne s'éteindra plus. C'est ainsi que nos frères juifs célèbrent Hanouka  :le miracle d'une fiole d'huile destinée à allumer la ménorah ( ou chandelier à 7 branches) du temple ; or après les persécutions et la destruction des objets du culte, Judas Maccabée et ses frères ne trouvent qu'une quantité d'huile suffisante pour un jour mais par grâce et profusion divine elle durera les huit jours de la fête. L'huile c'est aussi cela une force qui ne s'use pas. Telle l'huile et la farine de la veuve de Sarepta visitée par le prophète Elie. (1 ROIS 17)Elle symbolise aussi bien dans les paraboles de l'évangile, la richesse : l'intendant infidèle fait dire aux débiteurs de son maître ce qu'ils lui doivent : l'un annonce 100 barils d'huile. (LUC 16)

En conclusion ces paroles d'un chant méditatif :

 

Tiens ma lampe allumée

La flamme est si fragile

Ce soir je viens mendier

Ton Pain, ton eau, ton huile.

Que le Seigneur nous donne cette huile qui donne un beau visage.