Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

menu
  • Contact
  • Don en ligne
  • Horaires des messes
Newsletter
Don en ligne

Soutenez votre communauté

Faites un don

Horaires des messes

Retrouvez tous les horaires des messes

Messes.info

Nous contacter
Veuillez saisir votre nom complet
(Requis)
Veuillez saisir votre adresse courriel
(Requis)
(Requis)
Veuillez saisir le message que vous souhaitez envoyer.
Ou recherchez une personne dans l'annuaire du diocèse
Ou par téléphone : 03 84 21 67 67
Nous contacter
Veuillez saisir votre nom complet
(Requis)
Veuillez saisir votre adresse courriel
(Requis)
(Requis)
Veuillez saisir le message que vous souhaitez envoyer.
Ou recherchez une personne dans l'annuaire du diocèse
Ou par téléphone : 03 84 23 80 11
Horaires des messes

Retrouvez tous les horaires des messes

Messes.info

Mots d'accueil 4° dimanche de l 'AVENT

MOT D'ACCUEIL pour le quatrième dimanche d'avent 2017  :

LE VETEMENT BLANC

Bienvenue à vous tous ce soir où déjà nous célébrons le quatrième dimanche de l'avent en allumant la quatrième bougie de notre couronne. Au terme de notre démarche de cette année, l'invitation est de méditer ensemble sur le quatrième des signes du baptême, après l'eau, la lumière et l'huile  : le vêtement blanc. Lui aussi marque notre dignité de baptisés.

Le dimanche, est un jour où dans certaines traditions chrétiennes on se vêtait de blanc, couleur de résurrection. Ce dimanche, précédant Noël de si près, est un jour de Marie  : nous entendrons l'évangile de l'annonciation. Dans l'univers biblique l'ange est signalé par son vêtement blanc, si bien que quand le matin de Pâques Matthieu nous dit que les femmes venues au tombeau virent un jeune homme assis à droite vêtu d'une robe blanche. MAT 16,5 , nous devinons qu'il s'agit d'un ange. Tel est l'ange Gabriel venu saluer Marie et souvent les peintres ont-mis dans sa main un lys blanc, symbole de la pureté de celle dont nous professons, fût-elle un peu mystérieuse, l'immaculée conception.

Notre imagination a souvent paré Marie de bleu, une couleur cependant absente de la bible qui ne connaît que le noir, le rouge et le blanc. Or la petite Bernadette de Lourdes qui a vu Marie vêtue de blanc, était donc, sans être savante, proche de cet esprit biblique, mais unissant le ciel à la terre elle a vu aussi à la taille de Marie, une ceinture bleue, une couleur que nous, humainement, associons au ciel.

Le blanc désigne les coeurs purs. Chaque Kyrie nous purifie : quand vos péchés seraient comme l'écarlate, moi je les rendrai blancs comme neige, dit le Seignuer dans Isaïe 1, 18

Ce blanc éclatant est la couleur de Jésus transfiguré au mont Tabor. LUC 9, 29

Dans le livre de l'Apocalypse il est la couleur des robes des bienheureux qui les ont lavées et blanchies dans le sang de l'Agneau. APO 7, 14

Cet Agneau de Dieu désigné par le Baptiste est aussi éclatant de blancheur que les linges dans lesquels Marie emmaillote son fils premier-né à Noël, mais aussi que le linceul qu'ils préfigurent, dans lequel sera enveloppé le Christ pendant ses trois jours au tombeau.

Baptisés, communiants, mariés, souvent moines et moniales, nos prêtres et notre pape sont vêtus de blanc. Ce blanc la couleur sacerdotale de fond sur laquelle l'étole ajoute sa note symbolique. L'écharpe blanche qui tout à l'heure nous sera remise, nous associe à cette dignité liturgique. Elle rappelle la promesse de l'ange de l'apocalypse  : le vainqueur sera vêtu de blanc et son nom je ne l'effacerai pas du livre de vie.APO 3, 5

Quelque chose commence à Noël qui nous donne l'occasion d'être des pages blanches sur ce livre de vie. Laissons l'Emmanuel qui vient y écrire notre salut, avec une plume que chacun déchiffre pour soi seul.

Et sachons à notre tour, par des paroles aimantes, vêtir de blanc nos proches et nos rencontrés de Noël.

Pour poursuivre une dernière fois cette méditation sur le vêtement blanc voici encore quelques autres pistes bibliques.

PS 50 Purifie-moi avec l'hysope et je serai pur, lave-moi et je serai blanc plus que la neige. Ce blanc de la purification symbolise qu'à tout moment, nos manquements, nos fautes, nos erreurs peuvent être effacés. A tout moment nous sommes invités à être des créatures nouvelles. Aucun mal n'est définitif. Le coeur nouveau et l'esprit nouveau, voici que que signifie ce blanc.

PS 70 Aux jours de la vieillesse et des cheveux blancs, ne m'abandonne pas, ô mon Dieu. Nous ne sommes pas imputrescibles. Les cheveux blancs marquent l'empiètement de l'éternel, au bout du temps d'une vie. Signe de fragilité, mais aussi signe que nous nous rapprochons de notre destination finale. Jeunes-gens honorons les cheveux blancs de nos aînés, et quand notre tour arrive de la blanche chevelure, prenons-le comme une annonce douce  : le Seigneur se rapproche.

 

APO1,14 Je vis comme un Fils d'Homme.(...) Sa tête avec ses cheveux blancs est comme de la laine blanche ou de la neige. Nous voyons bien que cette chevelure blanche du FILS d'HOMME n'est pas ici signe de grand âge mais de grande sainteté.

APO 2, 17 Au vainqueur je donnerai un caillou blanc, un caillou portant gravé un nom nouveau que nul ne connaît, hormis celui qui le reçoit. Le blanc est ici signe d'élection divine et du secret de l'intimité de chaque créature avec son Sauveur, ce secret est inaliénable. Nul ne peut le lire à notre place.

APO 4,4 J'eus une vision  : une porte était ouverte au ciel (…) et voici qu'un trône était dressé dans le ciel. Sur le trône Quelqu'un. Vingt-quatre sièges entourent le trône, sur lesquels sont assis vingt-quatre vieillards vêtus de robes blanches. En plus de la symbolique des couleurs,(ce blanc est celui des bienheureux de la cité céleste), intervient ici la symbolique des nombres. Ce 24 cumule les douze tribus d'Israël et les douze apôtres, les témoins privilégiés de l'ancienne alliance et de la nouvelle alliance.

APO 19,8 Voici les noces de l'Agneau. Son épouse s'est faite belle. On lui a donné de se revêtir de lin d'une blancheur éclatante. Ce lin c'est en effet les bonnes actions des saints. Une clé nous est ici donnée, qui associe les actes bons de nos vies terrestres, à ce blanc qui nous attend, nous espère et nous désire de toute éternité. Nous, son Eglise, sommes l'épouse du Christ

APO 19, 11 Alors je vis le ciel ouvert et voici un cheval blanc. Celui qui le monte s'appelle FIDELE et VRAI(...) Les armées du ciel le suivaient sur des chevaux blancs, vêtues de lin d'une blancheur éclatante. Ce cheval blanc, monté par le Christ, a pour pendant dans le livre de l'apocalypse, un cheval rouge et un cheval noir. Il est le signe de la victoire des forces de la VIE sur celles de la MORT. En étant à notre tour fidèles et vrais, nous enfourchons ce cheval blanc, nous chevauchons du côté de la VIE

MATTHIEU 23, 27 Malheur à vous scribes et pharisiens hypocrites qui ressemblez à des sépulcres blanchis, au dehors ils ont belle apparence mais au dedans ils sont pleins d'ossements morts. Tout signe saint, nous le comprenons, peut être perverti en son contraire. Non l'habit ne fait pas le moine pas plus que le seul blanc n'est gage de pureté du coeur. Jésus nous rappelle fermement que son Père qui est au cieux ne regarde pas à l'apparence mais au coeur. Le coeur précède le signe, mais le signe, à celui qui est sincère, donne encouragement et force.

JEAN 4, 35 Levez les yeux et voyez  : les champs sont blancs pour la moisson. Où sont-ils ces champs à moissonner du Royaume  ? En Haut ou en Bas  ? Si Jésus nous dit de lever les yeux, c'est qu'ils sont moins à nos pieds, qu'au dessus de nos têtes. Et ce blanc de la moisson est moins réaliste, que prophétique. L'exhortation s'entend alors ainsi. Levez les yeux vers ces choses autres que la réalité ordinaire, ces choses qu'on ne voit qu'avec le coeur et avec l'espérance que donne Jésus

JEAN 20, 11 Marie-Madeleine se tenait près du tombeau et sanglotait. Tout en sanglotant elle se penche vers le tombeau et voit des anges vêtus de blanc, assis là où se reposait le corps de Jésus. J'aime ici ce don des larmes qui nous incurve, qui nous permet de nous pencher, qui fait fondre cette lucidité raisonneuse et triste qui voit tout en noir et empêche de voir le blanc des anges souvent venus incognito en visite dans nos vies. Ceux là ne sont pas en majesté, mais juste assis avec simplicité au lieu même des larmes. Laissons couler parfois ces larmes  : au bout des yeux brouillés se tient, avec la même simplicité, la tache blanche de la robe de l'ange qui nous y attendait. Et que nous n'avions pas aperçu.

 

JOYEUX NOËL A VOUS TOUS CHERS BIEN-AIMES DE MARIE D'ESPERANCE