2a Rue de la Résistance, 25150 Pont-de-Roide 03 81 92 40 59 paroisse.nd.chatey@free.fr

27eme Dimanche du temps ordinaire

Augmente en nous la foi ! Disent les apôtres à Notre Seigneur Jésus. Étrange demande.
Aujourd’hui, c’est plutôt : augmente notre salaire, augmente notre pension de retraite, augmente notre pouvoir d’achat.
Car pour demander une augmentation de la foi en nous, il se doit d’être croyant. D’entrer dans une vraie démarche de foi, même légère, discrète soit-elle.

Les apôtres sont dans cette démarche. Nous-mêmes le sommes-nous ?
Nous voici amenés à nous poser la question.

Croyons-nous véritablement que c’est Dieu qui nous donne la foi et qui peut nous donner d’entrer dans une relation approfondie avec Lui ?

Dieu donne bien davantage que ce que nous osons espérer, si nous mettons notre confiance en Lui.

C’est ce que l’apôtre Paul exprime dans sa deuxième lettre à son ami Timothée, et ce que le prophète Habacuc affirme déjà en faveur du juste ?

Être juste croyant en ce monde actuel peut paraître dérangeant ou être dérangé, car croire et prier quitte peu à peu la sphère de bien de nos contemporains.

La progression constante de cérémonies civiles en tout genre semble le confirmer. Dieu en J-C n’a plus la côte.

Alors qui pourrait venir à demander au Seigneur d’augmenter en lui la foi ?
Pourtant, la foi, dite du charbonnier demeure encore.

Même si des frères et sœurs en humanité, ne disent pas le Notre Père, nouvelle version. Il est encore dit par certaines personnes lors d’événements religieux : obsèques, baptêmes, mariages.

La foi demeure, elle est à déployer.

Mais Celui qui est en mesure de le faire, c’est le Seigneur Lui-même « avec l’aide de l’Esprit-Saint qui habite en nous, comme l’écrit si bien l’auteur de la lettre paulinienne que nous venons d’entendre en cette liturgie.

Et c’est là que notre foi à augmenter. C’est croire que Dieu agit déjà en nous.

Qu’Il est Présent au cœur de chaque vie humaine, et qu’Il nous appelle à nous appuyer sur Lui.

« Notre Rocher, Notre Salut » comme le chante le psalmiste.

Comme ce message de foi encore visible sur le fronton de la mairie de Montbéliard ou la toiture du temple de Montécheroux : « En Dieu mon appui ».

Si nous trouvons appui en Dieu, alors peut-être que la foi parviendra à augmenter en nous, pas à aller jusqu’à faire qu’un arbre nous obéisse. Mais quand même !

Prenons donc la ferme intention d’entrer dans cette disposition.
Dieu entend, Il répond nous fait comprendre le prophète Habacuc.
Tournons-nous vers Lui, soyons confiants, soyons croyants !

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine toute l'actualité catholique en Nord Franche-Comté

S'INSCRIRE

Je recherche