2a Rue de la Résistance, 25150 Pont-de-Roide 03 81 92 40 59 paroisse.nd.chatey@free.fr

31eme Dimanche du temps ordinaire

Quelle belle page d’Évangile que ce passage unique que nous lisons chez saint Luc. Une page de l’Évangile pleine de contradictions pour nous dire cette attention de Dieu envers son humanité. Ce Dieu de J-C qui aime ses frères et ses sœurs.

Nous le percevons vraiment en cet homme Zachée. Paradoxe de cette rencontre ; Cet homme « chef des collecteurs d’impôts » porte ce nom de Zachée qui signifie dans la langue hébraïque : pur, juste. Alors que celui-ci est sali par tous qui le surnomment « un homme qui est un pécheur ».

Encore une fois, Jésus nous fait dire qu’il ne nous faut pas nous fier à notre regard et à notre jugement trop hâtif. Car cet homme Zachée qui prend de la hauteur jusqu’à monter sur un arbre sait aussi s’abaisser jusqu’à reconnaître le tort qu’il peut commettre.

Zachée met en application le passage d’Évangile de dimanche dernier : « qui s’abaisse sera élevé ».

Et Jésus, le Seigneur, ne s’y trompe pas. Il l’élève au rang de « Fils d’Abraham ».
Il l’élève au rang des « justes ».

Le nom qu’il porte de Zachée, vient vraiment à refléter ce qu’il est.
C’est pourquoi Jésus, notre Seigneur, peut dire :

« En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu ».

Perdu aux yeux des Hommes, sauvé aux yeux de Dieu.

Ce Dieu de J-C qui vient jusqu’à demeurer chez nous. En nous !

Si nous savons, à l’image de cet homme du nom de Zachée, l’accueillir dans notre maison. C’est à dire jusque dans notre cœur.

Ce que fait Zachée. Entendant l’appel de notre Seigneur : « Aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison ».

C’est maintenant qu’il est bon d’accueillir en chacun/e de nous le Seigneur qui vient nous visiter. Pas d’attente inutile.

Dès à présent daignons le recevoir en nous et reconnaître nos faiblesses et nos trahisons, pour y recevoir son Pardon.

Dieu vient chez nous, en chacun/e de nous si nous osons l’accueillir en vérité, avec pureté du cœur et justesse de l’esprit. Car Toi « Seigneur, ceux qui tombent, Tu les reprends peu à peu, Tu les avertis, Tu leur rappelles en quoi ils pêchent, pour qu’ils se détournent du mal et croient en Toi, Seigneur ».

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine toute l'actualité catholique en Nord Franche-Comté

S'INSCRIRE

Je recherche