2a Rue de la Résistance, 25150 Pont-de-Roide 03 81 92 40 59 paroisse.nd.chatey@free.fr

En fêtant l’Immaculée Conception, l’Église ne vient pas à célébrer la Vierge Marie. Ce n’est pas sa virginité charnelle que nous célébrons. Qu’elle ait eu des relations sexuelles avec son époux Joseph, ne nous concerne pas directement dans ce dogme de notre Église catholique proclamé par le pape Pie IX en 1854.

Qu’elle ait eu une union avec un homme avant son mariage non plus. Car cette fête n’a rien de gynécologique. Que Marie garde son intégralité physique, en ayant encore son hymen, ce n’est pas du tout la question.

En célébrant, la conception toute particulière de cette fille, femme, épouse et mère, Marie, l’Église nous aide à entrer dans le projet de Dieu pour son humanité. Marie n’est pas la femme idéale. Encore moins à idéaliser. Marie est la croyante exemplaire. Comme nous le rappelle la nouvelle version de la prière Eucharistique numéro trois. Cette version nouvelle du rituel nous affirme l’offrande de Marie faite au Seigneur pour sa Gloire.

Avant même que son Fils donne sa Vie sur la croix pour le Salut du Monde, Elle, Marie dans sa Vie, par sa Fécondité, donne au Monde le Sauveur.

Elle le fait par sa réponse. Elle le fait dans sa conscience, répondant, à l’appel de l’ange Gabriel, l’envoyé de Dieu. En toute simplicité, mais surtout en toute sincérité de cœur, honnêtement dirais-je, elle accompli la volonté suprême du Très Haut, pour faire advenir en nous le Très Bas, pour reprendre l’expression devenue célèbre par le poète écrivain récemment décédé Christian BOBIN.

En effet, que nous dit le rituel nouvelle version que nous entendrons tout à l’heure : « Que l’Esprit Saint fasse de nous une éternelle offrande à ta Gloire, pour que nous obtenions un jour l’héritage promis, avec tes élus : en premier lieu la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Dieu ».

Une éternelle offrande à ta Gloire, voilà ce qu’a été et est Marie.

Celle qui s’est offerte et qui s’offre encore aujourd’hui, à l’image de son enfant :
Fils du Très Haut, Fils de Dieu, Jésus : Dieu sauve.

En sa réponse, un monde nouveau peut advenir.

Le Sauveur peut naître au cœur de notre histoire humaine.

Par sa réponse droite et intègre, devenant « Servante du Seigneur » la Vierge Marie, se laisse conduire dans sa Vie de jeune femme par sa foi, sa confiance en Celui qui peut tout : « Car rien n’est impossible à Dieu ! ».

Si seulement nous pouvions être dans cette disposition.

Au lieu de croire qu’en notre capacité personnelle d’agir maladroitement, et pour certaines personnes malhonnêtement, nous entrerions avec la Vierge Marie dans le projet de Dieu pour son humanité tout entière.

C’est à dire dans son désir profond de rejoindre dans toute son intégralité chaque être humain, de chair et d’esprit, pour qu’il ait part en plénitude à sa Gloire Éternelle. 

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine toute l'actualité catholique en Nord Franche-Comté

S'INSCRIRE

Je recherche