2a Rue de la Résistance, 25150 Pont-de-Roide 03 81 92 40 59 paroisse-nd-chatey@diocesebm.fr

Nativité du Seigneur

En ce Noël 2023, nous fêtons les 800 ans de la crèche, façon ludique, pour les petits et les grands, de vivre l’annonce de la naissance de l’Enfant Jésus. Crèche devenue internationale venant s’inviter jusque dans notre domicile !

Noël nous invite à louer Dieu à l’image de la fin de ce passage d’Évangile et de ce Gloria chanté : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’il aime ». Oui « Gloire au Très-Haut qui nous aime !

Paix sur la terre aujourd’hui ! »

C’est bien cela vivre Noël. Reconnaître cet Amour de Dieu envers nous.

Un amour si fort qu’Il vient jusqu’à nous. Naissant dans notre monde blessé et meurtri, déchiré et endeuillé. Et pourtant, ce Jésus est mort pour toute l’humanité. Venant inscrire en nos cœurs, cette Paix qu’il nous reste à gagner, comme nous allons ensemble tout à l’heure le chanter.

« De la guerre vers la Paix » vient à souligner cette crèche juste à mes côtés.

Elle y accueille « Le Prince de la Paix ». Celui qui nous dit :

« Je vous laisse la Paix, je vous donne ma Paix ».

Paix à entretenir entre nous, comme nous devons le faire pour notre maison commune, notre terre entière. Paix tant espérée et attendue par bien des peuples, encore dans notre monde actuellement. Une Paix déjà en soi-même et avec nos proches, par ces paroles parfois prononcées ou entendues : « fiche-moi la paix ».

A une Paix s’inscrivant dans une dimension plus large entre voisins, entre nations. Cette Paix, Dieu Lui-même vient nous la donner.

Sommes-nous en mesure de l’accueillir ? Où en restons-nous au temps de Joseph et de Marie où « il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune ».

Nous serions peut-être alors tentés comme cet acteur dont j’ai oublié le nom :

Enfant il devait jouer avec d’autres enfants de son âge, la crèche.

L’adulte animateur lui disait « toi tu seras un berger ». L’enfant refusa et insista pour être l’aubergiste dans la ville de Bethléem. L’adulte après bien des échanges, accepta. Lorsqu’arriva la représentation de cette crèche. Les enfants jouant Joseph et Marie frappèrent à la porte de l’auberge. L’enfant aubergiste, au lieu de leur dire « qu’il n’y avait pas de place pour eux », les accueilli, les bras ouverts !

La crèche en pris un sacré coup.

Cette nuit-là Jésus n’allait pas être « emmailloté et couché dans une mangeoire ».

Le cœur de cet enfant, devenu acteur, dans son rôle vient à changer le cours de l’histoire. La Paix en notre cœur, peut l’emporter sur la guerre et la violence.

Noël nous invite à l’espérance.

Je me permets en cette nuit de Noël de reprendre une phrase de l’abbé de Cîteaux disant : « Si le mal était le plus fort, cela fait bien longtemps que notre monde aurait été détruit ».

Fêtons Noël, accueillons dans notre cœur la Paix de Dieu, pour vivre en Paix avec Lui et entre nous.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine toute l'actualité catholique en Nord Franche-Comté

Je recherche