Rencontre avec père Pedro Opeka

Diocèse de Belfort Montbéliard
16 juin 20h00
Salle Omnisport de l’ASCAP
Gymnase ASCAP, Rue des Vosges, Montbéliard, France
jeudi 16 juin à 20h00

La branche franc-comtoise de l’association “Les amis du père Pedro” vous invite ce jeudi 16 Juin 2022 à 20h à une rencontre avec le père Pedro, lazariste, fondateur de l’Association Akamasoa à Madagascar. Privé de tournée en Europe depuis 3 ans  pour cause de pandémie Père Pedro revient en Franche Comté chercher de nouveaux moyens financiers pour faire face à ses besoins sans cesse croissants.

Qui est père Pedro ?

Le Père Pedro, prêtre Lazariste de la Congrégation de Saint Vincent de Paul, est né en Argentine en 1948. Après plusieurs années passées dans le Sud Est de Madagascar, il est appelé en 1989 à venir sur Antananarivo pour former des jeunes séminaristes, mais confronté à l’extrême pauvreté, choqué et révolté par la rencontre avec les personnes vivant sur la décharge de la capitale, il fonde avec un groupe de jeunes « malgasy », l’association humanitaire « Akamasoa » dont le but est de contribuer à la réhabilitation humaine et à la réinsertion économique et sociale des familles pauvres et sans-abri d’Antananarivo.

L’œuvre du père Pedro

En 33 ans d’un combat quotidien , animé par sa foi et son courage il a sauvé ou aidé plus de 500 000 personnes. C’est un travail immense qui a été accompli car au delà de l’aide d’urgence il s’agit d’accompagner le retour des familles dans leurs villages et villes d’origine, de construire des logements familiaux pour les sans-abri, de scolariser les enfants et d’assurer des formations professionnelles, de fournir les soins de santé, et de trouver des emplois !    Cela représente ainsi : 

  • 3500 maisons construites en dur avec les infrastructures ( rues pavées, caniveaux , murs de soutènement , latrines , etc…   3 cimetières )
  • 15 000 enfants scolarisés de la crèche à la terminale
  • 800 tonnes de riz et légumes achetés chaque année pour nourrir les enfants .
  • Plusieurs structures sportives avec des terrains de basket, de foot, de volley, de rugby.
  • 8 dispensaires, 5 maternités, 3 petits hôpitaux, 2 dentisteries, 1 laboratoire,.
  • 3 200 emplois créés (carrière, artisanat, enseignants ; menuiserie ; médecins , infirmières , personnel d’encadrement et de gestion). Les pauvres construisent leur propre ville.
  • Plus de 20 000 arbres plantés chaque année pour le reboisement et l’environnement

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine toute l'actualité catholique en Nord Franche-Comté

S'INSCRIRE

Je recherche