18ème dimanche du temps ordinaire

C’est dimanche. Un jour donné pour fixer notre esprit sur l’essentiel : la liberté donnée par Dieu qui fait échapper aux esclavages et à la…
Lire la suite

Solennité de l’Assomption

Le 15 août, la fête de l’Assomption pour les catholiques, fête de la dormition pour les orthodoxes, célèbre la montée en gloire de Marie. Cette…
Lire la suite

Lourdes chez nous

LE PÈLERINAGE « LOURDES CHEZ NOUS » – Les Missions Notre-Dame de Lourdes Le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes s’engage dans un élan missionnaire nouveau. Lors de la…
Lire la suite

Les vitraux du Sacré-Coeur d’Audincourt : à la lumière de la foi.

Les vitraux du Sacré-Coeur d’Audincourt : à la lumière de la foi. Conférence du père Axel Isabey dans le cadre des manifestations de 70 ans…
Lire la suite

Collecte du Denier 2021

Vous aussi faites grandir l’Église ! Chers amis, Nous sommes tous, vous comme moi, appelés à la sainteté ! Voilà qui devrait nous insuffler énergie et…
Lire la suite

Toute l'actualité

Diocèse de Belfort - Montbéliard

18ème dimanche du temps ordinaire

C’est dimanche. Un jour donné pour fixer notre esprit sur l’essentiel : la liberté donnée par Dieu qui fait échapper aux esclavages et à la…
Lire la suite

Solennité de l’Assomption

Le 15 août, la fête de l’Assomption pour les catholiques, fête de la dormition pour les orthodoxes, célèbre la montée en gloire de Marie. Cette…
Lire la suite

Communiqué de la CEF

Passe sanitaire : ne confondons pas les libertésPublié le 22 juillet 2021 Des réfractaires à la vaccination ont fait usage de l’étoile jaune. C’est une…
Lire la suite

17ème dimanche du temps ordinaire

Comme chaque dimanche, nous fêtons le Seigneur, notre Père, lui qui veut absolument que nous vivions. Lui qui ouvre la main pour que nous soyons…
Lire la suite

Neuvaine pour la Saint-Jacques

Une année sainte jacquaire Année Jubilaire Jacquaire, est célébrée chaque année où la fête de la Saint Jacques, le 25 juillet, tombe un dimanche. C’est…
Lire la suite

14ème dimanche du temps ordinaire

« Un prophète n’est méprisé que dans son pays » (Mc 6, 1-6) En ce dimanche, jour de la résurrection, nous fêtons le Seigneur… lui…
Lire la suite

Décès du père Roger Py

Les prêtres de l’ordination de 1964 et l’administrateur diocésain vous font part du passage vers le Père de l’abbé Roger Py ce lundi 28 juin…
Lire la suite

Tous les événements

Ensemble paroissial

Projets en cours

Pôle diocésain à Trévenans

Je m'informe

Foyer Spirituel de Chauveroche

Je m'informe

L'évangile du jour

On peut choisir entre les deux textes suivants.

1. (à employer de préférence les années B et C ; 2021 : année B)

Jésus avait nourri la foule dans le désert.
    Aussitôt il obligea les disciples à monter dans la barque
et à le précéder sur l’autre rive,
pendant qu’il renverrait les foules.
    Quand il les eut renvoyées,
il gravit la montagne, à l’écart, pour prier.
Le soir venu, il était là, seul.
    La barque était déjà à une bonne distance de la terre,
elle était battue par les vagues,
car le vent était contraire.

    Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux
en marchant sur la mer.
    En le voyant marcher sur la mer,
les disciples furent bouleversés.
Ils dirent :
« C’est un fantôme. »
Pris de peur, ils se mirent à crier.
    Mais aussitôt Jésus leur parla :
« Confiance ! c’est moi ; n’ayez plus peur ! »
    Pierre prit alors la parole :
« Seigneur, si c’est bien toi,
ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. »
    Jésus lui dit :
« Viens ! »
Pierre descendit de la barque
et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus.
    Mais, voyant la force du vent, il eut peur
et, comme il commençait à enfoncer, il cria :
« Seigneur, sauve-moi ! »
    Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit
et lui dit :
« Homme de peu de foi,
pourquoi as-tu douté ? »
    Et quand ils furent montés dans la barque,
le vent tomba.
    Alors ceux qui étaient dans la barque
se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent :
« Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »

    Après la traversée, ils abordèrent à Génésareth.
    Les gens de cet endroit reconnurent Jésus ;
ils firent avertir toute la région,
et on lui amena tous les malades.
    Ils le suppliaient de leur laisser seulement
toucher la frange de son manteau,
et tous ceux qui le faisaient furent sauvés.

            – Acclamons la Parole de Dieu.

 

OU BIEN :

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine toute l'actualité catholique en Nord Franche-Comté

S'INSCRIRE

Je recherche