Camille témoigne de son espérance : “Ce qui reste à faire aujourd’hui, c’est d’unir l’Eglise. Il y a un chemin de conversion important qui reste à faire, chacun commence à avancer. Un jour, on pourra vraiment être unis avec bienveillance pour l’écologie intégrale”

Agenda

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine toute l'actualité catholique en Nord Franche-Comté

S'INSCRIRE

Je recherche