Assemblée Plénière Extraordinaire jour par jour

Actualités

Publié le 10 juin 2022

En pleine année synodale, le Pape a demandé à toutes les conférences épiscopales un temps de discernement collégial. Pour la France, c’est à Lyon du 14 au 15 juin que se réunissent les évêques de France lors d’une Assemblée Plénière Extraordinaire (APEX). Un référent par diocèse sera présent pour accompagner les évêques.

  • Ce rassemblement s’inscrit dans la démarche du synode sur la “synodalité” lancé par le pape François en octobre 2021, afin de faire participer l’ensemble des membres du peuple de Dieu à la vie et à la mission de l’Église. Après une première phase de recueil des contributions sur le terrain dans les diocèses partout dans le monde, le processus synodal se poursuivra par une phase continentale au cours de l’année prochaine, et se conclura au Vatican en octobre 2023 par l’Assemblée générale du Synode des évêques.

Le 15 juin, jour 2 :

La phase nationale du synode sur la synodalité s’achève en France

Mercredi 15 juin, les 100 évêques de France à l’écoute de leurs 100 invités, réunis depuis 2 jours en assemblée plénière extraordinaire à Lyon, ont voté un texte pour accompagner la collecte des synthèses synodales qui sera envoyée à Rome.

Le pape François a ouvert le Synode sur la synodalité en octobre 2021 afin de faire participer l’ensemble du peuple de Dieu à la vie et à la mission de l’Église. Chaque diocèse a ainsi rédigé une synthèse des échanges qui ont eu lieu dans chaque paroisse. La collecte de ces synthèses représente la contribution de près de 150.000 fidèles de toute la France. Elle sera adressée à Rome, accompagnée de ce texte voté par les évêques.

« Nous, les évêques de France, rendons grâce pour la joie et l’élan suscités par la phase diocésaine de l’itinéraire synodal voulu par le pape François. Nous remercions celles et ceux qui y ont participé. Avec l’aide des invités de nos diocèses, réunis à Lyon, nous accueillons avec gratitude la collecte nationale qui s’en fait l’écho et nous cherchons à discerner l’œuvre de l’Esprit Saint » indiquent les évêques dans le texte voté en clôture de cette assemblée plénière, par ailleurs mis en ligne sur le site internet de la CEF.

« Les désirs, les rêves, les regrets, les reproches que nous avons entendus sont nourris de la volonté d’être une Eglise plus fidèle à son Seigneur et servant mieux les femmes et les hommes auxquels elle est envoyée. Nous désirons poursuivre ce chemin de conversion communautaire et personnelle », poursuit le texte.

« Une telle expérience dissipe les peurs qui éloignent des autres et freinent le travail d’écoute et de prise en compte des paroles et des vies. Elle est source de joie : des chemins se sont ouverts en nos cœurs (cf. Ps 83, 6) ».

Pour rappel, après une première phase de recueil des contributions sur le terrain dans les diocèses partout dans le monde, le processus synodal se poursuivra par une phase continentale au cours de l’année prochaine, et se conclura au Vatican en octobre 2023 par l’Assemblée générale du Synode des évêques.

Le 14 juin, jour 1 :

Ouverture de l’Assemblée des évêques de France avec plus de 100 laïcs à Lyon

Ce mardi 14 juin matin, plus de 100 évêques et 100 invités (laïcs, prêtres, religieux, religieuses), se sont rassemblés au pied de la basilique Notre Dame de Fourvière pour débuter leur assemblée extraordinaire par un pèlerinage.

« Je suis heureux de vous accueillir ici, aux sources de la foi dans notre pays, dans la ville de Saint Irénée, figure d’unité, et de la Bienheureuse Pauline Jaricot, femme laïque qui a consacré sa vie à la mission. Il nous a paru important de marcher “pour de vrai” (i.e. : synode vient de sun odos : marcher ensemble en grec) pour débuter, ensemble, ce synode » a déclaré Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et Président de la Conférence des évêques de France.

Les participants sont ensuite montés jusqu’à Notre-Dame de Fourvière, où Monseigneur Joly, évêque de Troyes, coordinateur du synode pour la France, et Lucie Lafleur, membre de l’équipe nationale, ont rappelé les enjeux de ces deux jours de travail.

La matinée s’est poursuivie par une messe présidée par Monseigneur Olivier de Germay, archevêque de Lyon.

À partir de cette après-midi, et jusqu’à demain, tous seront réunis à l’Université Catholique de Lyon (UCLy) afin d’échanger sur les contributions remontées de l’ensemble des diocèses de France. Plus de 150 000 personnes se sont exprimées à l’occasion de cette consultation.

Pour rappel, ce rassemblement s’inscrit dans la démarche du synode sur la “synodalité” lancé par le pape François en octobre 2021, afin de faire participer l’ensemble des membres du peuple de Dieu à la vie et à la mission de l’Église. Après une première phase de recueil des contributions sur le terrain dans les diocèses partout dans le monde, le processus synodal se poursuivra par une phase continentale au cours de l’année prochaine, et se conclura au Vatican en octobre 2023 par l’Assemblée générale du Synode des évêques.

Vous pourrez suivre le déroulement de l’Assemblée Plénière sur cette page et sur la page dédiée du site de la Conférence des évêques de France

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine toute l'actualité catholique en Nord Franche-Comté

S'INSCRIRE

Je recherche