Communiqué sur le Foyer spirituel de Chauveroche

Actualités

Publié le 13 juin 2022

Communiqué sur le Foyer spirituel de Chauveroche

Pendant 40 ans le prieuré Saint Benoit, dépendant de l’Abbaye de la Pierre-Qui-vire, a rayonné sur le site de Chauveroche par sa vie communautaire et liturgique, son sens de l’accueil, de la rencontre et des échanges, notamment œcuméniques. Par manque de forces vives, l’Abbaye s’est résolue à devoir fermer son prieuré. Elle s’est orientée vers le Diocèse de Belfort-Montbéliard pour continuer sa mission spirituelle. Le projet du Foyer spirituel de Chauveroche, conduit par le Diocèse de Belfort-Montbéliard, a vu le jour. Une convention signée fin 2020 par le père abbé et l’évêque organisait la transition des lieux, des activités et des personnes entre l’Abbaye et le Diocèse.

En raison du départ de Mgr Blanchet, du retrait du projet des Sœurs de la Compagnie de Sainte Ursule de Tours et du P. Didier Sentenas, le projet n’a pu aboutir, la mise en œuvre de la convention a été suspendue et la présence des frères maintenue dans l’attente du nouvel évêque.

Après plusieurs mois de découvertes, de rencontres et de consultations Mgr Jachiet a proposé à l’Abbaye une alternative : reprendre la responsabilité du site et des personnes qui l’animent, avec le regard bienveillant du diocèse, ou bien appliquer pleinement la convention en laissant entièrement au Diocèse la propriété, la responsabilité et le devenir du Foyer spirituel de Chauveroche.

La communauté des moines de l’Abbaye a pris le temps de la prière et de la réflexion sous la conduite du Père abbé et a choisi de prendre la responsabilité d’accompagner le groupe de laïcs présents à Chauveroche, pour un an, dans la recherche qui l’anime. Ceux-ci, sous la conduite de Cédric Chauvelot, désirent poursuivre à Chauveroche une vie communautaire de prière et d’accueil. En accord avec Mgr Jachiet, la communauté de la Pierre-Qui-Vire se porte garante de cette recherche. Pendant un an, elle accompagnera les laïcs de Chauveroche dans l’élaboration de leur projet, en vue de trouver une structure pérenne à l’horizon de deux ans.

Cette décision met un terme à la convention de 2020 mais n’interrompt pas les relations constructives qui se sont établies : les activités du Foyer spirituel resteront accessibles sur le site du Diocèse et les retraites proposées par le Diocèse pourront être accueillies à Chauveroche. Demandons à l’Esprit Saint qu’il éclaire cette nouvelle étape du Foyer spirituel de Chauveroche.

+Denis Jachiet                                                                                      Fr. Luc Cornuau

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine toute l'actualité catholique en Nord Franche-Comté

S'INSCRIRE

Je recherche