Solennité de la Sainte Trinité

Actualités

Publié le 8 juin 2022

Ce que Dieu fait pour nous les hommes et pour notre salut, c’est qu’il donne aux hommes de dire « je » et en même temps de dire « nous », il fait de l’homme un être de dialogue. En fait, pourquoi vous vous mariez, pourquoi, en tenant à rester vous-mêmes et à dire « je », vous sentez que vous êtes attirés par le désir de dire « nous » ? Parce que vous êtes créés à l’image d’un Dieu où les trois personnes disent merveilleusement « je » et « nous ».

Prédication du père Louis Groslambert pour la solennité de la Sainte Trinité

Frères et sœurs, saviez-vous ce qu’a écrit Saint Paul à votre propos ? Je le cite à nouveau. « Nous sommes devenus des justes par la foi » (avouez que, tellement conscients de nos péchés, vous ne saviez pas que vous êtes devenus des justes ! Si saint Paul le dit, c’est donc vrai ! Attention, vous n’êtes pas devenus des justes au sens où vous seriez devenus parfaitement irréprochables ; vous êtes devenus des justes au sens où, quand Jésus a donné sa vie pour vous, Dieu a montré que son amour l’emportait infiniment sur vos péchés. Les mots de saint Paul sont clairs : Nous sommes « En paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ » ; et il ajoute : « Nous avons l’espérance d’avoir part à la gloire de Dieu » Vous avez une espérance, mais je parie que vous n’aviez pas l’espérance d’avoir part à la gloire de Dieu ! Eh bien si ! St Paul le dit : vous pouvez espérer la gloire, malgré vos faiblesses !

A la fête du Dieu Trinité, on s’attendrait à entendre parler de « Dieu, pur esprit, infiniment parfait, créateur de maître de toute chose » … Notre foi nous fait parler de Dieu en disant ce qu’il fait pour nous, les hommes, et pour notre salut. On parle bien de Dieu si on dit ce que Dieu fait pour que l’homme vive. St Irénée évêque à Lyon vers l’an 200, disait que « la gloire de Dieu, c’est que l’homme vive ».

La première chose que Dieu fait pour que l’homme vive, c’est la création dont on comprend l’existence par le fait que Dieu est Trinité. On peut se demander : pourquoi y a-t-il le monde plutôt que rien ? La réponse c’est que Dieu crée tout pour dire à l’homme « ma joie est de te donner en cadeau tout ce qui est à moi : l’air à respirer, les bras de tes parents, tes beaux yeux, ton intelligence… tu as cela, parce que je te le donne. Et je te le donne parce que je donne tout à mon fils. Voyez, si Dieu n’était pas Père habitué à donner tout à son Fils, il ne nous donnerait rien et n’aurait même pas créé le monde. La Trinité c’est cohérent avec la création. Et nous disons « Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit ».

Ce que Dieu fait pour nous les hommes et pour notre salut, c’est non seulement la création mais le don de son Fils, qui prend la condition humaine pour que les hommes reçoivent la condition de Dieu. Parce que le Fils a pris notre statut humain, nous avons le statut du Fils… comme si nous étions dans la Trinité. Du coup saint Paul dit : « vous êtes devenus des justes par la foi », des justes comme Jésus. Alors que les musulmans se tiennent « devant Dieu » – humbles, adorants, obéissants…-, nous, nous disons que nous sommes « en Dieu » (Rappelez-vous la prière de Jésus lue il y a 15 jours : « Père, que mes disciples soient un en nous ») Vous qui avez un lien d’amour avec un époux, une épouse, des enfants… vous savez que la personne qui aime vraiment invite à partager sa propre vie : C’est justement cela que Dieu fait ! Dieu a pour nous, les hommes, le même amour qu’il a pour son Fils ! Donc en Dieu, il y a l’amour qui lie le Père et le Fils. Dieu ne pourrait pas nous révéler qu’il est amour, s’il n’est pas trinité, s’il n’y a pas un partage de vie en lui.

Ce que Dieu fait pour nous les hommes et pour notre salut, c’est qu’il donne aux hommes de dire « je » et en même temps de dire « nous », il fait de l’homme un être de dialogue. En fait, pourquoi vous vous mariez, pourquoi, en tenant à rester vous-mêmes et à dire « je », vous sentez que vous êtes attirés par le désir de dire « nous » ? Parce que vous êtes créés à l’image d’un Dieu où les trois personnes disent merveilleusement « je » et « nous ». Le désir fondamental des personnes et des états… c’est d’avoir leurs particularités, mais de s’unir, de tenir ensemble le personnel et le communautaire. Cet idéal est en nous parce que nous sommes à l’image de Dieu en qui chaque personne vit dans l’unité avec les autres. Je sais bien que nous ne sommes pas Dieu, et nous avons du mal à articuler les « je » dans un « nous ; car chacun craint que le « nous » ne respecte pas ses particularités. Mais il est sûr que si nous nous faisions de Dieu l’image d’un être qui dit « je » sans dire « nous », nous ne serions pas des êtres de dialogue, et l’idéal de chacun serait d’être un dictateur. Ce serait l’affrontement général au nom de Dieu. En revanche la foi en un Dieu au sein duquel il y a dialogue, ça conduit au respect de chacun.

Parce que Dieu est Trinité, nous recevons tout en cadeau, devenus des justes, nous sommes en Dieu, et à l’image de Dieu, nous portons le désir de vivre ensemble, le désir d’articuler « je » et « nous ».

Méditer avec l’émission Parole pour un dimanche sur RCF

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine toute l'actualité catholique en Nord Franche-Comté

S'INSCRIRE

Je recherche