Vivre le Carême avec Fratelli Tutti

ActualitésRessources

Publié le 1 mars 2021

Pendant le Carême, retrouver le goût de la fraternité.

Les services diocésains de la Formation et de la Solidarité s’associent pour vous faire une proposition de carême à partir de l’encyclique Fratelli Tutti. Pendant ce temps du carême il s’agit de redonner sa juste place à ce que l’on croit (en qui et en quoi), à la prière et au service. Ainsi prend sens notre baptême et la vie en frères en Église. Nous vous proposons de vous accompagner en vous offrant une fois par semaine une fiche pour découvrir Fratelli Tutti, associée à une vidéo de témoignage de fraternité vécue dans notre diocèse et une prière.

Vous pourrez vivre ce temps seul, en famille ou en communauté.

Une fiche pour vous guider chaque semaine

Méditation#3 Un monde ouvert, un coeur ouvert.

Comment est-ce que je comprends ce que le pape nous dit quand je lis :
« Servir c’est en grande partie prendre soin de la fragilité » ?

Témoignage#3

Comment suis-je interpellée(e) par ce témoignage ? Et pour moi très concrètement, comment est-ce que je prends soin de la fragilité ?

Le carême qu’est-ce que c’est ? 

Le Carême est un temps de quarante jours qui commence le mercredi des Cendres pour se terminer le Jeudi Saint avant la célébration du dernier repas du Seigneur. Ces quarante jours font référence aux quarante années que le peuple d’Israël a passé dans le désert depuis sa sortie d’Égypte jusqu’à son arrivée en terre promise.

Ce temps renvoi aussi aux quarante jours passés par le Christ au désert entre son baptême et le début de sa vie publique.

Quarante est un chiffre symbolique dans la Bible : il symbolise les temps de préparation qui précèdent de nouveaux commencements. 

Le carême est un temps privilégié de conversion durant lequel nous sommes invités à laisser le Christ nous habiter et ainsi nous laisser guider par l’Esprit.

Le temps du carême est également un temps de discernement où dans la prière, le pardon et le partage nous revisitons les priorités de notre vie. C’est un temps autre qui incite à une mise à l’écart. Un temps pour « jeûner » et se dessaisir de ce qui nous encombre pour faire silence et être ainsi réceptif à la parole de Dieu.

Quelques repères de vocabulaire 

Charité :

Dans le christianisme c’est une vertu théologale qui consiste dans l’amour de Dieu et du prochain.

  • Une vertu : du latin virtus : force, courage. Ferme disposition à faire le bien ou à éviter ce qui est mal

Pauvreté :

Ce mot n’est pas forcément à comprendre dans le sens de la pauvreté matérielle. Au sens biblique les pauvres sont « ceux qui n’ont pas le cœur fier ou le regard hautain» (Cf Ps130). La première béatitudes (« Heureux les pauvres de cœur » Mt 5, 3a) nous parle donc des «pauvres de cœur » ou « pauvres en esprit » selon les traductions. Il faut éliminer une interprétation équivoque qui attribuerait le bonheur aux simples et aux diminués mentaux. Cette béatitude signifie, heureux ceux qui sont détachés des biens matériels ou ne leur sont pas totalement soumis. Ceux qui ont le cœur de pauvre, c’est-à-dire les petits, les humbles aux mains ouvertes à l’action de Dieu qui pourra les combler. La pauvreté radicale peut-être une vocation particulière (Mt 19 ; 16-26). L’évangile vient bouleverser nos valeurs, nos catégories, nos classes, comme le faisait d’ailleurs toute la tradition des grands prophètes.

Fraternité :

Parenté entre frères et sœurs, par extension, liens existants entre les hommes considérés comme membres de la famille humaine. La fraternité est aussi ce lien de solidarité et d’amitié entre les hommes qui nous porte à les regarder comme nos frères, quelle que soit leur origine sociale, culturelle ou géographique.

Sources Glossaire CEF : https://eglise.catholique.fr/glossaire/

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine toute l'actualité catholique en Nord Franche-Comté

S'INSCRIRE

Je recherche