Silence, veillée pascale et baptêmes d’adultes

Nous avons fait mémoire et célébré l’ensemble des événements relatifs aux dernières heures de la vie de Jésus au cours de la Semaine sainte. Le Samedi saint, l’Église toute entière est plongée dans le silence. Nous nous préparons à fêter la résurrection du Christ au cours de la veillée pascale et le jour de Pâques.

Que vivons-nous au juste le Samedi Saint ?

Le samedi l’Église se tait, son Seigneur déposé au tombeau l’Église vit le silence du deuil. Elle médite sur les événements des derniers jours et prépare son espérance en la Résurrection promise. C’est le silence liturgique, aucune messe ne doit être célébrée.

Le silence cesse avec la tombée de la nuit. La célébration de la nuit du Samedi Saint au dimanche de Pâques est « une veille en l’honneur du Seigneur » durant laquelle les catholiques célèbrent Pâques, passage des ténèbres à la lumière, victoire du Christ sur la mort. C’est pourquoi, dans la nuit, le feu et le cierge de Pâques sont allumés, puis la flamme est transmise aux fidèles.

La célébration de la fête de Pâques est l’occasion pour les chrétiens de renouveler leur profession de foi baptismale. C’est la raison pour laquelle les adultes demandant le baptême (les catéchumènes) sont baptisés dans leur paroisse pendant la Vigile pascale. Cette année, 10 adultes seront baptisés dans les différentes paroisses du diocèse. Entourons-les de notre prière!

Samedi Saint – Un moment de jachère

À la dernière Assemblée Plénière des évêques à Lourdes en novembre 2021, les évêques ont choisi d’écouter la parole de personnes en situation de précarité en France, en réponse à l’Évangile et aux appels du pape François, de se mettre à l’écoute “tant de la clameur de la terre que de la clameur des pauvres”. Convaincus que l’écoute des personnes en précarité peut évangéliser chacun de nous, quatre vidéos ont été réalisées, une par jour du jeudi Saint au dimanche de Pâques.

L’espérance de Marie

Lors du Samedi Saint, «jour du silence, vécu dans les larmes et le désarroi des premiers disciples», Marie pleure aussi mais «son cœur est rempli d’espérance et d’amour». «Alors que tout semble fini, poursuit François, elle veille, confiante en la promesse de Dieu qui ressuscite les morts. C’est ainsi qu’à l’heure la plus sombre de l’histoire, elle est devenue la Mère de l’Église, la Mère de l’espérance».

Enfin, la joie fera irruption au cours de la nuit Pascale et se prolongera pendant cinquante jours. «Toutes les questions et les incertitudes, les hésitations et les pauvres ont fui cette révélation» s’exclame le Pape. «Jésus ressuscité nous donne la certitude que le bien triomphera toujours sur le mal».

(Prédication du pape François lors de l’audience générale du 31 mars 2021)

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine toute l'actualité catholique en Nord Franche-Comté

S'INSCRIRE

Je recherche